Entreprise

Home/Entreprise
Entreprise 2017-03-24T09:02:49+00:00

La société AGENHOR est un atelier d’horlogerie genevois indépendant dont plusieurs réalisations ont été récompensées par des prix prestigieux. Nous sommes spécialisés dans la conception de modules mécaniques horlogers complexes destinés aux grandes maisons horlogères.

AGENHOR est née sous l’impulsion commune de Catherine et Jean-Marc Wiederrecht. Au fil des ans, ce dernier s’est forgé un nom parmi les artisans horlogers genevois renommés.

Nous avons le privilège de travailler en étroite collaboration avec de célèbres maisons horlogères. Elles nous confient les études techniques, le développement et la production de complications mécaniques destinées à leurs pièces.

Philosophie

Alliant les techniques et les équipements modernes à la fabrication manuelle traditionnelle, AGENHOR perpétue la longue tradition de qualité et de créativité des horlogers genevois en produisant des pièces dignes des plus hautes distinctions.

L’horloger aime relever que la beauté d’une montre se cache en son intérieur. La magnificence du mouvement échappe ainsi au premier regard mais dévoile, à qui ouvre la montre, toute sa finesse et la sobriété de ses complications. La discrétion, qu’elle soit esthétique ou professionnelle, est un maître mot dans notre univers.

Historique

 

Diplômé en 1972, Jean-Marc Wiederrecht s’établit à son compte dès 1978. En 1988, il développe son premier quantième perpétuel bi-rétrograde. Ce module, destiné à la maison Harry Winston, constitue d’emblée une première dans le monde de l’horlogerie. Cela marquera le début d’une relation privilégiée entre AGENHOR et cette marque prestigieuse.

Les années 90 sont jalonnées de nombreuses inventions, essentiellement celles des affichages rétrogrades et excentrés, telles que le Double fuseau, la Tri-rétrograde, l’Equation du temps et le Temps universel.

Dès 1996, Jean-Marc Wiederrecht et son équipe créent de nouvelles complications, dont la True North, l’Opus 9 et la Golf Counter. A ce jour, nous avons déposé plusieurs brevets, dont celui fondamental de l’engrenage sans ébat qui permet des créations mécaniques résolument novatrices.

En 2007, Jean-Marc Wiederrecht est honoré du prix du « Meilleur Horloger Concepteur » par le Grand Prix d’Horlogerie de Genève, remis pour la première fois cette année-là.

D’autres récompenses viendront enrichir ce palmarès, la dernière en date étant celle du « Prix de la Montre Homme 2011 », décerné par le Grand Prix d’Horlogerie au Temps Suspendu, conçu par AGENHOR pour la maison Hermès. Cette montre a également été désignée « Montre de l’Année 2011 » par le magazine de référence « Montres Passion ».

Indépendante et de gestion familiale, AGENHOR emploie actuellement une trentaine de personnes et occupe depuis juillet 2009 un bâtiment d’architecture contemporaine. Ce bâtiment a été conçu dans le respect de l’environnement et du développement durable.

Notre ambition est de préserver notre indépendance et de contribuer avec une passion sans cesse renouvelée à la conception des plus fascinants mouvements horlogers.

Activité

AGENHOR réalise des produits sur mesure permettant à ses clients de se distinguer par la maîtrise horlogère, l’exploit technologique et la beauté technique.

Nos solutions mécaniques s’adaptent fidèlement à la volonté esthétique de grandes signatures de la Haute Horlogerie. Notre atelier travaille en étroite collaboration avec elles dans un esprit d’échange constant. Nous entretenons avec nos clients des relations privilégiées dont plusieurs ont évolué en amitiés.

La Famille

La passion de Jean-Marc Wiederrecht pour son métier et pour son entreprise a profondément conditionné la vie familiale, et son épouse Catherine Wiederrecht est à ses côtés depuis le début de l’aventure. Ils dirigent ensemble la société depuis plus de 30 ans.

Leur fils Nicolas Wiederrecht, titulaire d’un Master en économie a rejoint l’entreprise familiale en 2005. Il assure plusieurs fonctions dont celles de responsable financier et de l’approvisionnement.

Depuis mai 2011, leur second fils Laurent Wiederrecht, titulaire d’un Bachelor of Science HES-SO en Microtechniques travaille dans le département R&D.

Un esprit de famille règne au sein d’AGENHOR. Les collaborateurs se retrouvent ainsi autour de valeurs communes qui sont le sens des responsabilités, l’esprit de collaboration et le respect mutuel; elles insufflent imperceptiblement mais durablement un sentiment de convivialité, d’inspiration et de bien-être.

Récompenses

2016

AGH-6924- DTZ- Fabergé

Grand Prix d’Horlogerie de Genève – Prix de la Montre à Fuseaux horaires.

2015

AGH-6901- PEACOCK – Fabergé

Grand Prix d’Horlogerie de Genève – Prix de la Haute mécanique pour Dame.

2015

AGH-111.RS – Slim QP – Hermès

Grand Prix d’Horlogerie de Genève – Prix de la Montre calendrier

2011

AGH-4111 – TEMPS SUSPENDU – Hermès

Grand Prix d’Horlogerie de Genève – Prix de la Montre Homme.

Récompensé également par prix de la Montre de l’Année 2011 désigné par le jury de Montres Passion.

2010

AGH-3051 – PONT DES AMOUREUX – Van Cleef & Arpels

Grand Prix d’Horlogerie de Genève – Prix de la Montre Dame. Récompensé également par six autres prix internationaux.

2009

AGH-2809 – OPUS 9 – Harry Winston

Grand Prix d’Horlogerie de Genève – Prix de la Montre Design.

2007

Jean-Marc Wiederrecht est récompensé pour son travail par le Prix du Meilleur Horloger Concepteur remis pour la première fois par le Grand Prix d’Horlogerie de Genève.

1996

Médaille d’or au Salon des Inventions de Genève pour le Cadran Solaire indiquant l’heure civile vraie.

Légende

« Monarque entreprenant, ambitieux, respecté, Agénor, également dit Aghnor ou Khnas, ou encore Chanaan, fit rapidement de son peuple l’un des plus prospères du monde. On reconnaissait la terre de Chanaan rien qu’à son parfum, car les orangeraies touffues et bien cultivées embaumaient l’air le long des côtes. […]

En ce même royaume de Chanaan, prêtres et augures faisaient dresser des rangées d’obélisques qui, dédiés aux divinités célestes, servaient à lire les heures du jour, à compter les mois et les ans, à mesurer le déplacement des astres.« 

Tiré de « Les Mémoires de Zeus » de Maurice Druon, membre de l’Académie française, illustré par Bernard Buffet